L'argent
L’argent est un métal noble. L’argent est très malléable et ductile; il  est peu attaqué par l’air et résiste aux acides (métal précieux). La ductilité de l’argent permit à l’argenterie de se développer depuis la plus haute antiquité, atteignant ses sommets au XVIIIe s.
On l'identifie grâce à son poinçon de titre ou garantie.

France: Tête de Minerve, vieillard, coq, cygne, etc.

De 1798 à 1819

De 1819 à 1838

De 1838 à nos jours.  800 o/oo ou plus

Origine
étrangère ou
incertaine

< à 800 o/oo

Ainsi que du poinçon de maître d'un artisan français : Un losange avec ses symboles personnels. Il peut consister en lettres, chiffres, mots, représentations graphiques, formes plastiques, seuls ou combinés.

Poinçon de maître ancien

Poinçon de maître récent

En plus de ces poinçons on peut trouver sur l'argenterie ancienne, les poinçons: de Maître (orfèvre), de charge (ville), de jurande (datation), de décharge (droits du roi)...

Le seuil actuel d'apposition du poinçon de garantie fixé par le décret du 20 novembre 2001 est de 30 grammes pour les ouvrages en argent.

Italie:

Poinçons Italien

Angleterre:

Poinçons Anglais   "sterling"

Allemagne:

Poinçons Anglais


 

Le métal argenté (Par placage)

L'aspect extérieur ressemble à l'argent massif. Le métal de base peut être du laiton, du cuivre, de l'étain, du zamak (zinc - aluminium), du maillechort (nickel-zinc-cuivre), etc.
L'argenture se fait par électrolyse et le dépôt d'argent varie de 20 à 60 microns, voire plus pour un bon plaquage. Un micron est 1/1000ème de millimètre.
Le poinçon spécial a la forme d'un carré parfait pour les ouvrages de fabrication nationale et d'un carré dont l'un des côtés est remplacé par un arc de cercle pour les ouvrages en provenance de l'étranger.
Tous les couverts et articles d'orfèvrerie en métal argenté, doivent comporter le chiffre correspondant à la qualité à laquelle appartiennent ces ouvrages.

Poinçons métal argenté

Il contient, en outre, la ou les lettres initiales du nom du fabricant et le symbole choisi par lui.
La mention "plaqué", "doublé" ou "métal argenté" ou son abréviation, peut accompagner l'empreinte du poinçon.
Les coquetiers dans leur écrin en métal argenté (ou argent) ont été offerts en cadeau de baptême, conformément à la coutume.


 

Le métal nickelé ou chromé (Par placage)

L'aspect extérieur ressemble à du métal argenté. Le métal de base peut être du laiton, du cuivre, de l'étain, du zamak, etc.
Le métal a reçu un nickelage ou chromage c'est à dire un dépôt par électrolyse d’une pellicule de nickel ou de chrome pour le protéger contre la corrosion. Ces matériaux étant inaltérables, mais de moindre valeur que l'argent.


 

L'étain

Métal blanc (devenant gris clair à foncé avec le temps), très malléable, surtout utilisé dans des alliages. L’étain pur est trop souple et doit être travaillé en alliage pour la fabrication des objets. L’alliage est différent selon les époques.
Depuis 1976 le titrage utilisé pour les pièces alimentaires doit- être de 90% minimum.
Depuis 1992 et à ce jour la norme décrétée par l’Union Européenne et par les États Unis interdit l’adjonction de plomb et de cadmium.
C’est un métal peu réducteur. Il résiste bien à l’action des agents atmosphériques. L’étain seul a joué un grand rôle au Moyen Âge et par la suite (vaisselle d’étain).
Les ouvrages d'étain, peuvent comporter un poinçon du créateur. 


 

Le régule

Le régule est un métal « blanc », assez mou, à bas point de fusion, dont l'aspect naturel rappelle l'étain. Alliage de plomb ou d’étain et d’antimoine, utilisé comme métal antifriction. Est apparu en utilisation décorative pendant la première guerre ou le cuivre devenait rare (Confection des munitions) et a souvent remplacé le bronze dans les objets moulés. Il est souvent peint, afin de lui donner l'apparence de la patine d'un objet en bronze, parfois doré ou argenté par électrolyse. Il est plus fragile que le bronze. C'est le bronze du pauvre.


 

Le cuivre

Métal mou de couleur rouge (Brun orangé), ductile, malléable. Il se combine avec presque tous les non-métaux pour donner des composés cuivreux et cuivriques. Peu oxydable à l’air, il entre dans la composition de nombreux alliages: notamment bronzes et laitons. Le cuivre a été le premier métal à être travaillé par l’homme (martelage, ciselage), à l’époque nommée chalcolithique. Puis le cuivre a été utilisé pour faire des armes, des outils, des bijoux et des objets utilitaires ou décoratifs.

Le Laiton : Appelé communément "Cuivre jaune ". Alliage, ductile et malléable, de cuivre (60%) et de zinc. L'ajout de zinc augmente la dureté et la résistance mécanique du cuivre.

Le Bronze : Alliage de cuivre (60%) et d’étain. Peu altérable, bonne résistance à l'usure et à la corrosion, facile à mouler. Les hommes savaient fabriquer des outils et des armes en bronze (de la fin du IIIe mill. à 800 av. J.-C. env. en Europe continentale). Ressemble au laiton mais est plus dense.


 

L'aluminium
L’aluminium est le métal le plus abondant sur la Terre: il entre pour 7,5 % dans la masse terrestre. C’est un métal mou, léger, plastique et ductile, mais résistant. Les utilisations de l’aluminium, pur ou sous forme d’alliages, sont très nombreuses notamment en matériel de cuisine.

 

Le fer - L'acier

Métal gris blanc, ductile, ferromagnétique. Il se combine avec tous les éléments non métalliques (sauf l’hydrogène). Sa combinaison avec le carbone donne la cémentite, qui joue un rôle important dans la qualité des aciers. Son usage se répandit après le bronze (v. 850 av. J.-C. en Europe). Très peut employé en matériaux de cuisine tel quel à cause de sa corrosion (rouille). On le trouve protégé par une couche de zinc ou de chrome.

L'Inox : De son vrai nom d'"acier inoxydable". Alliage d'aciers (fer et carbone), auquel on ajoute essentiellement du chrome qui, au-delà de 12 à 13 %, produit la résistance souhaitée à l'oxydation


 

Le maillechort

Métal blanc, d'aspect du métal argenté ou nickelé. Composé d'un alliage de cuivre (62%), de zinc (20%) et de nickel (18%), dur et inaltérable, que l’on utilise dans la fabrication de pièces d’orfèvrerie, d’instruments scientifiques, etc. Utilisé comme base à la fabrication de couverts argentés, visible lorsque l'argent de placage est usé


 

Ma collection

Pour moi les coquetiers en argent et en métal argenté, sont les plus beaux et les plus "classes", dans cette catégorie.

Pour voir ma collection dans cette catégorie, reportez-vous au menu de gauche.(Ref. de 4000 à 4999)





 
 

www.coquetiphilie.online.fr © Copyright 2010-2017 . Tous droits réservés